LA SYNCHRONICITE


Bon, parlons un peu de ce que tout le monde nomme « hasard » ou « coïncidence » mais qui s’apparente à un phénomène développé par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, appelé synchronicité ou synchronisme. Jung est arrivé à la conclusion qu’il existe une connexion étroite entre l’individu et son entourage, et qu’à des moments précis, il exerce une attraction qui finit par créer des circonstances coïncidentes prenant une valeur particulière et un sens symbolique pour les personnes qui en font l’expérience.

En quelque sorte, le rêve guide la nuit, la synchronicité le jour…

Depuis la nuit des temps, les hommes ont constaté certaines coïncidences, certains hasards dans leurs vies, et sans pour autant pouvoir expliquer pourquoi ces événements se manifestaient.

Kammerer, un biologiste et zoologiste autrichien, considérait que les phénomènes de coïncidences isolées ou en série sont la manifestation d’un principe universel de la nature, et opérant indépendamment de la causalité physique.

COMMENT SE MANIFESTE T’ELLE ?

voici quelques exemples dont vous avez surement déjà fait l’expérience :

1. Croiser une personne à qui vous étiez justement en train de penser, ou recevoir un appel téléphonique, un sms ou un courriel de lui/elle.

2. Tomber par hasard sur un produit qui résout un problème que vous aviez, sans pour autant l’avoir cherché.

Soudain, vous voyez une annonce à la télé ou lisez un article sur l’étagère d’un magasin qui vous interpelle sur ce dont vous avez besoin maintenant!

3. Regarder un film ou une émission à la télévision qui rédige un scénario et un texte cohérent reflétant des problèmes auxquels vous faites face actuellement dans la vie.

4. Entendre parler des inconnus dans la rue, discutant à haute voix d’une chose à laquelle vous étiez en train de réfléchir.

5. Tomber par hasard sur une personne qui vous aide à relever le défi auquel vous êtes confronté actuellement, comme si elle avait été directement mise sur votre route pour vous aider.

6. Recevoir un message rassurant de façon inattendue, au bon moment.

Juste au moment où vous éprouvez un sentiment d’exaltation et que vous avez besoin d’atténuer « l’impact émotionnel », votre enfant se tourne brusquement vers vous et vous dit « Je t’aime ». Ou en consultant vos emails ou votre boîte aux lettres, vous trouvez là un message très encourageant d’un ami ou d’un parent.

7. Une incroyable coordination. On vous livre une chose après l’autre exactement au moment idéal. Tout s’enchaîne parfaitement.

SI ON RÉSUME :

Plus nous sommes à l’écoute du monde qui nous entoure, plus il y a de probabilités que la synchronicité frappe à notre porte si nous y prêtons attention. Le hasard n’est qu’une illusion ; nous vivons dans un monde déterministe mais nous vivons aussi dans un monde infiniment complexe dans lequel, bien souvent, les liens de causalité nous échappent. Or, encore une fois, nous avons des pouvoirs inexploités. Nous sommes bridés depuis notre naissance et nous préférons nous sécuriser dans l’état primitif que nous offre notre fabuleuse et épanouissante société (sarcasme). Nous sommes plus puissants que nous le pensons, qu’on nous le fait penser.

Vous avez toutes les chances de vivre des synchronicités, alors soyez attentifs à ce qui se passe autour de vous car si vous écoutez les petits lutins vous êtes à la veille de grandes transformations dans votre vie.

vous avez aimez cet article ? faites moi le savoir en cliquant sur « j’aime »

POTHUKAWA

 

 

Publicités

Une réflexion sur “LA SYNCHRONICITE

  1. Pingback: LA SYNCHRONICITE – Virginie Jeanjacquot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s