« LES SENSIBLES »


Aujourd’hui, je vais me pencher avec vous sur un sujet qui fait parti de mon quotidien, disons que se sont des passes redondantes de ma vie .

En premier lieu je vais vous expliquer ceux que je nomment « SENSIBLES »

quand je parle de sensible, oubliez l’individu fragile, pleurnichard, sans force ni consistance…zappez vos clichés !

les sensibles sont des être incarnés (humains, animaux, vegetaux…mais je vais me focaliser sur les humains) qui ont cette capacité innée de ressentir par une foultitude de façons, ceux que l’on appelle dans le jargon : esprits, fantômes, poltergeist (de poltern (faire du bruit) et geist (esprit) – qui ne sont que des « personnages » bancable de film. la réalité est toute autre.

Qu’ils en aient conscience ou non, les personnes capables de ressentir (je ne dis pas « voir » volontairement) ces phénomènes, ces énergies…Je les appelle des « sensibles »

ils ont un lien d’accès, de par leur sensibilité, à d’autres dimensions. depuis toujours, autour d’eux, gravite « un autre monde » ils en on pleinement conscience, même si c’est par épisode, cela est quelque chose de redondant. là plus part du temps vous n’en saurez rien, parce qu’un vrai sensible, sait qu’il ne faut pas en dire grand chose, du moins, pas avec tout le monde, un sensible sait que lui même n’a pas toutes les réponses et ne les aura quasiment jamais. un sensible, c’est quelqu’un qui sait qu’a tout moment, une énergie peut se manifester, mais qui à roulé sa bosse et qui, passé la surprise, va s’en émerveiller. même si ils sont seuls à comprendre, à croire, à ressentir. Au final, eux savent, qu’on est jamais seul !

Les phénomènes qui apparaissent aux sensibles sont :

  • des odeurs
  • les lieux ( un sensible captera les fréquences d’un lieu)
  • des sons (musique, bruits, pas, chants,)
  • des voix (y compris dans leur subconscient qui semblent être dîtes dans le creux de l’oreille)
  • des sensations ( chaud, froid, inconfort, plénitude)
  • des déplacements d’objet
  • des souvenirs qui ne leur appartiennent pas

tout ça ressemble étrangement à ce que l’on considère comme des phénomènes paranormaux qu’on impute à tort à des esprits de défunt, de fantômes, de méchants poltergeist… en ce qui concerne le dernier cas, pour être franche, je ne me suis jamais sentie « en danger »

Résultat de recherche d'images pour "événement paranormal du quotidien"

tout ceci ne sont que des énergies, des restes d’énergie, des résidu d’énergie qui « habitent » en permanence notre dimension, mais qui évolue sur un autre plan que le notre, voilà pourquoi nous sommes capables et eux aussi d’entrer en contact plus ou moins fréquemment avec.

Hier, ma mère m’appelle et me raconte : cette nuit quelque chose de bizarre m’est arrivé, je ne dormais pas encore quand j’ai eu soudain très froid et les yeux fermés, j’ai vu cette lumière bleu qui entrait dans mon corps.

voici ce que je nomme « une impatronisation »

c’est une énergie qui cherche un véhicule. (à ne pas confondre avec la possession)

affolée, elle me demande conseil… dans un premier temps, il faut savoir qu’a moins que vous soyez doté d’une énergie basse fréquence, que vous soyez en état de grande détresse psychologique avec une propension à vous laisser dominer par les mauvaises ondes, vous ne risquez aucune « possession maléfique » oui, cela existe, oui cela a été grotesquement adapté sur nos écrans, donnant une idée falsifiée de la réalité.

les énergies basses sont bloquées par :

  • les énergies hautes
  • vos guides et maîtres ascensionnés
  • votre propre énergie décuplé par votre incarnation

Ma mère me demande comment empêcher ça, elle avait les jambes engourdies, le froid sur elle et la sensation de ne plus être maître de son corps durant quelques secondes interminables.

tout simplement dire « non »

Une nuit, quand je me suis réveillée en sursaut avec une silhouette agenouillée à mes côtés, les deux mains au dessus de mon plexus, comme pratiquant un soin Reiki j’ai compris. mon attitude l’avait mise en fuite. elle n’est jamais revenue, du moins, ça ne m’a plus jamais réveillée 😉

les énergies ne font pas le mal, ne font pas le bien, elles font le mal et elles font le bien… elles sont comme la balance, leur dimension rééquilibre les flux. Elles errent et quand elle parviennent à trouver un sensible, dès fois, elles s’y accrochent. cela peu passer par une multitudes d’événements remarquables et inexplicables comme par des épiphénomène terrifiants. Sans brider cette faculté, il faut savoir poser des limites.

il n’y à pas trente six méthodes. soit un rituel de « purification » du lieu, soit une objection ferme.

il vous faut retenir que vous êtes l’incarné, ce statut vous confère une hégémonie ascendante et prépotente sur les énergies volatiles.

Les sensibles savent que les énergies circulant en roue libre ne sont pas. elles sont surprenantes tout au plus.  Les lieux « hantés » feront l’objet d’un autre article. là, par contre je développerait ce que je nomme « énergies basses »

si vous avez des questions, n’hésitez pas, ce site est fait pour ça.

Croyez en vous.

POTHUKAWA

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s