L’ENERGIE DU POINT ZERO ( le tore et le vector)


D’où venons-nous ? où allons-nous ? qui sommes-nous ? et …que faisons-nous ici ?

« L’énergie est mouvement, l’énergie est lumière, l’énergie est chaleur. L’énergie créée la matière inerte et est source de vie. L’énergie évolue, et se structure à partir d’elle même. L’énergie permet à tout système physique d’évoluer dans l’espace et le temps. L’énergie devient de plus en plus consciente. L’énergie est.

« Rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme. » – Dans l’univers, un système ne peut gagner de l’énergie que si un autre système en perd une quantité équivalente : c’est le principe de la conservation de l’énergie. La quantité d’énergie globale contenue dans l’Univers serait alors constante.   « 

Si Bruce Lipton est le biologiste qui a révolutionné la biologie avec l’épigénétique,son alter égo, dans le domaine de la physique est sans conteste, Nassim Haramein.
En effet, Nassim Haramein est un physicien dont la richesse intérieure et l’indépendance naturelle lui ont certainement permis de garder son autonomie et sa liberté d’esprit, face aux idées arrêtées de certains physiciens accrochés à leurs certitudes des théories passéistes.
L’originalité des travaux de Nassim réside dans son modèle de  réunification de la physique classique et de la physique quantique.
Parmi ses découvertes fondamentales, figure le fait que nous vivons dans un trou noir.
Pour lui, les trous noirs sont à l’origine des galaxies et il est parvenu à découvrir le pattern géométrique du « Double-Tore » qui est à l’origine de  l’énergie la plus fondamentale de l’univers: celle du vide…
Cela augure l’utilisation illimitée des énergies produites par l’univers (La meilleure Energie Propre) afin de les modéliser sur terre pour remédier définitivement aux pénuries énergétiques inéluctables.
Il apporte enfin l’évidence scientifique que « Tout est Un », comme l’ont affirmé depuis la nuit des temps,  les penseurs spirituels universels les plus avancés. En complémént de ces travaux, Nassim haramein explore inlassablement les traditions séculaires et les religions du monde entier, persuadé que toutes ces découvertes sont des redécouvertes et que des signes du passé sont inscrits dans de nombreux symboles et édifices architecturaux du monde entier.

Témoignage du Docteur Hal Puthoff,

(Physicien théorique et expérimental à l’Université de Stanford) – Le Point Zéro  (P. 321 – Tome 2 – REVELATIONS)

A partir du moment où vous entrez dans le domaine de la thérorie générale de la relativité, vous avez un certain nombre d’options. Ces options sont de changer les propriétés de l’espace lui-même, de façon à ce que la vitesse de la lumière soit modifiée pour qu’elle soit plus rapide que sa valeur habituelle. La meilleure façon d’expliquer comment ça se produit, c’est en fait l’idée d’étirer l’espace – dilater l’espace d’un côté de l’engin et contracter l’espace de l’autre – de manière à ce que vous ne soyez pas seulement en train d’évoluer à travers l’espace, mais c’est comme si l’espace lui-même était en train d’évoluer sur une surface en coutchouc, alors que vous êtes en même temps en train de tirer sur cette surface en caoutchouc pour l’étirer. Ainsi, par rapport à l’environnement extérieur, vous pourriez aller, disons, à la vitesse de la lumière sur cette surface en caoutchouc, mais si la surface en caoutchouc se meut elle-même par rapport au reste de l’univers, alors votre mouvement final est plus rapide que la vitesse de la lumière. Cela s’appelle l’énergie de « fluctuation du vide », ou « Energie du Point ZERO ».*On l’appelle le Point Zéro, car si vous geliez l’univers jusqu’à atteindre le ZERO ABSOLU, – là où la plupart des mouvements seraient gélés – cette énergie serait toujours là. C’Est un type d’énergie totalement fondamental. Elle pourrait servir pour les vols spatiaux, mais aussi pour votre brosse à dent, votre voiture, et aussi la désalinisation de l’eau.

En étudiant un peu le flux d’énergie autour de notre système solaire, on s’aperçoit qu’il est le même que celui dans un atome, et nous sommes nous aussi, être humain, constitués sur la base de ce même modèle.

Un tore est équilibré, auto-régulé et toujours entier, car son énergie arrive par l’extrémité, circule autour du centre et sort par l’autre extrémité.  Il faut savoir que le tore constitue le modèle primaire utilisé par la nature pour la vie. En effet, l’univers déploie à tous niveaux des systèmes auto-organisés, autrement dit un système qui se connait lui-même en profondeur. On le voit partout dans la nature, sur la coupe transversale d’une orange ou d’une pomme, dans la nature dynamique d’une tornade, dans le champ magnétique autour de la terre, dans le champ magnétique autour d’un individu, dans la structure d’une galaxie tout entière, etc.
En fait, le tore a été encodé par différentes cultures depuis des millénaires, dans les formes les plus durables telles que l’histoire, les icônes, l’alphabet et les constructions.
Le modèle primaire du flux d’énergie équilibré autour de cette structure est le tore.
Le niveau suivant est un modèle plus vaste avec 64 tétraèdres.
Dans une structure de 64 tétraèdres parfaitement imbriqués, il existe 2 octaves d’une géométrie en équilibre parfait nommée le cuboctaèdre, ce que Buckminster Fuller nomme vecteur d’équilibre.
La grille de 64 tétraèdres est le germe de ce qui deviendra finalement, tandis que de plus en plus d’octaves croissent, l’infinie structure fractale holographique du vide de l’univers tout entier.
Mais aussi :
• 64 codons dans l’ADN (Acide désoxyribonucléique) humain.
• 64 hexagrammes dans le I Ching.
• 64 positions sexuelles dans le Kama sutra.
• 64 arts classiques listés dans beaucoup des textes sacrés de l’Inde.
• 64 livres sur le « tantra » dans le « tantrisme », qui est une forme d’Hindouisme.
• 64 est le nombre maximum de traits dans un symbole chinois.
• 64 est le nombre de cellules que nous possédons avant qu’elles ne commencent à bifurquer (se différencier) peu après la conception.
• 64 est fondamental dans les bits et le système de codage de la mémoire d’un ordinateur
• 64 choses sont nécessaires pour pouvoir approcher l’Arche du Covenant de Dieu si l’on en croit les 2 parchemins en cuivre qui furent retrouvés parmi les 300 Parchemins de la Mer Morte.
• 64 est encodé dans la description du Tetragrammaton dans la Bible hébraïque, qui est le théonyme en 4 lettres YHWH qui signifie Dieu en Hébreu.
• 64 est le nombre de générations depuis Adam jusqu’à Jésus selon l’évangile de Luc.
• 64 formes ou manifestations du Dieu Shiva en Hindouisme.
• 64 cases sur un échiquier ou un jeu de dames.
• 64 lettres dans l’ancien alphabet Braille à 6 points.
• 64 démons dans le dictionnaire infernal.
• 64 est le plus petit nombre avec exactement sept diviseurs.
• Même les Beatles savaient : « When I’m 64 »
Bien sûr, tout cela n’est peut-être qu’une simple coïncidence…
Si nous plaçons des sphères dans la représentation du flux d’énergie toroïdale entourant chacune des pyramides, et que nous écartons ces dernières, nous obtenons une matrice qui se superpose avec l’icône d’Osiris, un modèle en 3 dimensions identique à ce lui brûlé dans le mur du temple égyptien, il y a des milliers d’années.
La version tridimensionnelle (3D) du symbole d’Osiris commence par le vector equilibrium, un champ de force parfaitement équilibré, avec 12 lignes d’énergies qui rayonnent ; elles stabilisent son centre comme les 12 rayons d’une roue.
Le modèle primaire du flux d’énergie équilibré autour de cette structure est le tore. Le niveau suivant est composé de 64 pyramides. En plaçant des sphères dans la représentation d’énergie toroïdale entourant chacune des pyramides et en écartant ces pyramides, on obtient une matrice qui se superpose à l’identique avec l’icône d’Osiris, brûlée dans ce temple égyptien il a 10 milliers d’années.
Ce symbole d’Osiris en 3 dimensions existe aussi en Chine, dans la cité interdite, sous la patte des chiens fous, gardiens de la connaissance à l’entrée de la cité, ils gardent cette connaissance sous leur patte, cette même énergie de 64 unités.
Est-ce une simple coïncide le fait de retrouver ce code du tore un peu partout ? Non, l’arbre de vie cabalistique et hébreu crée également une structure identique. La bible de la sagesse chinoise appelée Yi Jing se forme également sur le modèle du tore. On le retrouve encore dans d’autres endroits du monde comme en Turquie, en Inde ou encore en Autriche.ds/2017/03/2-thore-turquie-2.png
Et ce même modèle réapparaît dans la recherche scientifique moderne, la double hélice se caractérise par un alphabet de 64 codons utilisés pour encoder notre ADN humain.
L’équilibre Vecteur, comme son nom l’indique, est la seule forme géométrique dans laquelle tous les vecteurs sont de même longueur et la relation angulaire (60 ° tout au long des angles). Cela comprend à la fois à partir de son centre vers ses sommets circonférentielles, et les bords (vecteurs) reliant l’ensemble de ces sommets. Ayant la même forme qu’une cuboctaèdre.

S’unir pour un monde meilleur

L’être humain a pour but de prospérer, progresser positivement dans la vie ; alors, pourquoi pour une majorité des êtres, il ne s’agit pas de prospérer, mais de survivre ? Sommes-nous l’ennemi de notre propre planète et de la vie elle-même ?

Qu’est-ce qui explique l‘appauvrissement et l’agonie de la population ?

L’humanité est-elle capable de prospérer ? Si oui, pourquoi ne nous développons pas de manière positive pour tous ? Il y a plein de points que l’on pense sans rapports et qui sont pourtant intimement liés dans l’explication au fait que nous ne prospérons pas. Il existe un code ! C’est un motif naturel intégré dans l’art et les icônes à travers les siècles qui serait sans doute la clé d’une nouvelle source renouvelable et propre qui pourrait révolutionner la vie de l’humanité.

Les exemples sont nombreux. L’univers est donc une usine qui cultive des tores, il s’agit de la forme que prend le flux d’énergie à tous niveaux d’existence. Mais, il y a également une structure sous-jacente dans laquelle les flux s’assemblent tel un squelette, elle porte le nom de « vector equilibrium » (vecteur d’équilibre).

19 - Thore encodé par différentes cultures depuis des millénaires

POTHUKAWA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s